Un supplément va également être ajouté au prospectus de l'offre. Cette décision est la conséquence des soupçons de manipulation divulgués lundi. Les journaux De Tijd et L'Echo avaient appris à bonne source que les actionnaires allemands avaient approché un actionnaire important d'IBt en lui demandant de ne pas vendre ses actions pendant l'offre. En échange, ils lui auraient promis un siège au conseil d'administration, plus la garantie de lui racheter ses actions plus tard au même prix, voire plus cher. Le cours d'IBt avait été suspendu sur Euronext Bruxelles lundi. Il n'a pas encore repris, vraisemblablement dans l'attente de ce supplément au prospectus, que les actionnaires allemands promettent de publier.