Le chiffre d'affaires de la société, spécialisée dans le traitement du cancer par brachythérapie, une technique qui consiste à placer dans le corps un implant scellé contenant une minuscule quantité d'isotope radioactif, a atteint 30,7 millions d'euros, en progression de 78% par rapport à 2008. L'année 2009 et le début 2010 auront également été marquées par des désaccords entre actionnaires. Finalement, au terme d'une OPA, l'allemande Eckert & Ziegler détient de facto plus de 50% des titres et environ 75% des droits de vote de la société. A la suite à cette opération, l'ancien CEO François Blondel en désaccord avec l'actionnaire majoritaire a quitté ses fonctions. "Maintenant que le processus d'offre publique d'achat est derrière nous, nous allons concentrer nos efforts sur le développement d'IBt Bebig, avec l'objectif clair de créer un véritable Groupe international ayant une forte ambition de devenir un leader mondial dans le domaine de la brachythérapie", explique l'entreprise dans un communiqué. Au niveau de ses perspectives, IBt prévoit "une poursuite de la croissance au cours des années à venir, mais pas au même rythme que l'année passée".

Le chiffre d'affaires de la société, spécialisée dans le traitement du cancer par brachythérapie, une technique qui consiste à placer dans le corps un implant scellé contenant une minuscule quantité d'isotope radioactif, a atteint 30,7 millions d'euros, en progression de 78% par rapport à 2008. L'année 2009 et le début 2010 auront également été marquées par des désaccords entre actionnaires. Finalement, au terme d'une OPA, l'allemande Eckert & Ziegler détient de facto plus de 50% des titres et environ 75% des droits de vote de la société. A la suite à cette opération, l'ancien CEO François Blondel en désaccord avec l'actionnaire majoritaire a quitté ses fonctions. "Maintenant que le processus d'offre publique d'achat est derrière nous, nous allons concentrer nos efforts sur le développement d'IBt Bebig, avec l'objectif clair de créer un véritable Groupe international ayant une forte ambition de devenir un leader mondial dans le domaine de la brachythérapie", explique l'entreprise dans un communiqué. Au niveau de ses perspectives, IBt prévoit "une poursuite de la croissance au cours des années à venir, mais pas au même rythme que l'année passée".