"La correction récente des prix de l'immobilier en Europe n'est peut-être pas encore terminée", est-il précisé dans cette enquête. Mais "la plupart des signaux pointe vers la stabilité des prix", peut-on lire. Selon Standard & Poor's, à l'exception de l'Irlande, les marchés immobiliers européens ne sont plus dans le déclin: la chute des prix s'est enrayée en France, en Italie, en Espagne et aux Pays-bas, souligne l'agence. La correction des prix en Espagne, confrontée à une crise sans précédent des finances publiques, doit encore se poursuivre pour atteindre un point d'équilibre, préconise S&P. En Irlande, autre pays en difficulté financière, la correction en cours a elle conduit à une sous-évaluation des prix, selon l'Agence. Au Royaume-Uni l'embellie est en revanche de retour. Les prix ont remonté depuis fin 2009. "Nous constatons des signes indiquant une stabilité des prix un peu partout en Europe", commente Jean-Michel Six, chef économiste de S&P en Europe, cité dans l'étude. "Mais une lecture spécifique de chacune des économies montre des signaux contrastés", ajoute-t-il néanmoins. Ainsi les prix de l'immobilier pourraient de nouveau baisser dans certains pays où ils ont déjà rebondi. Et dans les pays où les prix sont surévalués, ceux-ci pourraient fléchir cette année ou début 2011.