Le Dow Jones Industrial Average a lâché 185,68 points à 9.310,60 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 40,17 points à 1.968,89 points, selon des chiffres définitifs de clôture.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a reculé de 2,21% (22,58 points) à 998,04 points.

"Ce sont surtout les financières qui pèsent: elles étaient soutenues depuis une bonne dizaine de jours par un très fort mouvement de couverture de positions à court terme, surtout sur les petites valeurs comme Fannie Mae, Freddie Mac ou AIG. Depuis deux jours, on a l'impression que ce mouvement est terminé", a expliqué Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

Les trois valeurs citées par l'analyste représentaient 40% des volumes d'échanges sur le marché la semaine dernière, a précisé M. Volokhine.

"Il y a eu des tonnes de rumeurs selon lesquelles certaines banques étaient en difficultés", a rapporté de son côté Anthony Conroy, vendeur d'actions à Wall Street.

Au sein du Dow Jones, Bank of America (-6,42% à 16,46 dollars) et JPMorgan Chase (-4,12% à 41,67 dollars) se sont fortement repliées, tout comme l'émetteur de cartes de crédit American Express (-5,44% à 31,98 dollars).

Le repli a été général: toutes les valeurs de l'indice vedette ont fini dans le rouge, à l'exception du distributeur Wal-Mart (+0,20%).

Il est d'autant plus notable que "le marché n'a pas réussi à profiter de bonnes nouvelles économiques", selon Anthony Conroy, malgré des indicateurs montrant une reprise de l'activité industrielle en août après 18 mois de recul et une stabilisation du marché de l'immobilier.

Le marché obligataire a profité de la faiblesse des actions. Le
rendement du bon du Trésor à 10 ans est descendu à 3,375% contre 3,401% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,198% contre 4,181% la veille.