Dans le détail, le pôle bancaire d'ING Bank a enregistré un bénéfice sous-jacent avant impôts de 1,6 milliard d'euros, dépassant les attentes des analystes qui tablaient sur 1,2 milliard. A l'inverse, le pôle assurances a clôturé sur une perte de 115 millions d'euros, loin des 28 millions de bénéfices escomptés. Enfin, ING a indiqué continuer à travailler à la scission de ses activités bancaires et d'assurances "afin que les deux branches opèrent dans les conditions normales du commerce et de manière indépendante d'ici la fin de l'année", a précisé le groupe dans un communiqué. Le bancassureur néerlandais avait annoncé cette séparation en octobre pour, à terme, vendre sa branche assurances. Les frais liés à cette opération devraient être compris, cette année, entre 110 et 150 millions d'euros.