38.000 dollars
...

Lentement mais sûrement, les cryptomonnaies s'installent dans le paysage financier. De plus en plus de produits permettent de miser sur ces nouveaux actifs. Une série de sociétés impliquées dans les cryptomonnaies se sont payé des spots publicitaires à prix d'or lors du Super Bowl, faisant même appel à des stars comme l'acteur Matt Damon, le basketteur Kyle Lowry ou la légende du foot américain Tom Brady et son épouse Gisele Bündchen. Malgré cet engouement et cette médiatisation, la question de l'utilité du bitcoin n'est toujours pas tranchée, compliquant sa valorisation. Fitch a quelque peu douché les espoirs d'adoption du bitcoin comme monnaie. L'agence de notation financière a en effet abaissé la note du Salvador à CCC, en catégorie très risquée, notamment à la suite de la décision du pays d'adopter le bitcoin comme monnaie officielle (photo). Les derniers mois n'ont pas non plus contribué à faire du bitcoin une valeur refuge au même titre que l'or. Au contraire, la cryptomonnaie a davantage évolué en parallèle des marchés boursiers, ayant aussi décroché à la fin de la semaine dernière à la suite de l'annonce des chiffres de l'inflation plus élevés que prévu aux Etats-Unis et des tensions géopolitiques en Ukraine. L'analyse des stratégistes de JP Morgan Chase n'aide pas davantage les investisseurs. L'équipe de Nikolaos Panigirtzoglou a évalué la juste valeur actuelle du bitcoin à 38.000 dollars, inférieure au cours du jour, tout en relevant son évaluation de long terme à 150.000 dollars. Les signaux émanant du secteur sont aussi mitigés. Ces dernières semaines, les mineurs de bitcoins ont effet vendu davantage de bitcoins qu'ils n'en ont minés, pressés par les investissements nécessaires dans du matériel plus puissant.