Le gouvernement doit faire des économies sur les pensions. Selon la commission ad hoc, la facture liée au vieillissement de la population augmentera de 13 milliards d'euros d'ici à 2040. Le gouvernement ne peut sortir un tel montant de son chapeau, c'est évident. Il a donc l'intention non seulement de rogner sur les pensions légales (premier pilier) mais aussi d'imposer un peu plus les pensions complémentaires les plus élevées (deuxième pilier). Il ne s'est pas gêné non plus pour trifouiller dans la fiscalité de l'épargne-pension individuelle (troisième pilier). Autrement dit, pour profiter de votre pension en toute tranquillité financière, mieux vaut mettre suffisamment d'argent de côté pendant votre carrière professionnelle, de préférence sous forme d'épargne et de placements variés.
...