NN Investment Partners (NN IP), branche investissement de l'assureur international NN Group, propose des mandats et des fonds d'investissement au marché financier. Ces placements se font par le biais de canaux de vente au détail pour les investisseurs privés, et en direct pour les investisseurs institutionnels. L'univers d'investissement de NN IP se compose de fonds traditionnels et de fonds d'investissement responsables.

Didier Devreese: "Nous fondons l'approche et la composition de notre univers d'investissement responsable sur cinq piliers."

1er pilier: Nous pratiquons l'investissement responsable car nous sommes convaincus qu'il aura avec le temps un impact de plus en plus positif sur l'environnement et la société. Ainsi que sur le rendement à long terme de nos investissements.

2e pilier: Nous voulons en outre être transparents pour les investisseurs car c'est la base même de notre approche. Entre autres, à propos de notre engagement dans les contacts avec des entreprises au sein de notre univers. Dialogue sur les émissions de CO2, la production de déchets, les comportements controversés ou même l'attitude et les actions des entreprises à l'égard des objectifs de développement durable des Nations Unies.

3e pilier: Afin de maintenir la haute qualité de notre recherche, de notre expertise et de notre impact, nous collaborons dans différents domaines avec des institutions académiques de premier plan comme l'université Yale aux États-Unis et le pôle ECCE de l'université de Maastricht aux Pays-Bas, des fournisseurs de données dans le cadre des critères ESG comme Sustainalytics, ou encore sur la question des émissions de CO2 avec le groupe international ISS ESG. Les données et connaissances acquises grâce à ces collaborations, nous les enrichissons avec nos propres données et résultats. De plus, nous soutenons activement de nombreuses initiatives de développement durable dans le monde.

4e pilier: Dans le cadre de notre intégration des critères ESG (Environnement, Société et Gouvernance), nous incluons également des informations sociétales et de gestion dans notre processus d'investissement. Nous recherchons les éléments pertinents pour les secteurs et les entreprises dans lesquels nous pourrions investir. Par exemple, quels aspects environnementaux pèsent le plus dans l'industrie pétrolière et gazière, ou quels domaines de la protection des données et de la cybersécurité bénéficient de plus d'attention dans le secteur des technologies. Cela donne à nos analystes une meilleure maîtrise des risques et des opportunités qui ne peuvent pas être dérivés de données ou de ratios purement financiers. Ce n'est pas sans raison que nous adoptons ce type de stratégie : nous voulons non seulement inclure dans notre univers des leaders en matière de développement durable, mais aussi identifier des entreprises qui évoluent vers un modèle économique durable. Des études ont en effet montré que la volonté d'améliorer la performance ESG est un facteur important dans la prévisibilité des rendements.

5e pilier: Notre dernier pilier est notre engagement actif en faveur du changement dans les entreprises. Nous voulons inclure autant d'entreprises que possible dans le modèle d'investissement responsable, plutôt que nous employer à uniquement en exclure les 'mauvaises'. Certes, il existe des critères d'exclusion dans chacun de nos fonds (armes non conventionnelles, tabac,...), mais cela vaut encore plus dans le cadre de notre stratégie de développement durable. "

Engagement tous azimuts

Les cinq piliers mènent à trois stratégies dans l'approche de l'investissement responsable, un peu comme une fusée à trois étages : stratégie d'intégration ESG, stratégie de développement durable et stratégie d'impact. " Grâce à ces trois stratégies, NN IP peut vraiment peser sur les entreprises qui composent son univers d'investissement. Si nous nous concentrions uniquement sur les stratégies d'impact par exemple, en d'autres termes le nez de notre fusée à trois étages, l'investissement serait trop peu réparti dans la mesure où les entreprises cotées en Bourse qui remplissent ces conditions restent une minorité. "

" Nous essayons avant tout de créer de l'engagement auprès des directions des entreprises ", souligne Didier Devreese. " Nos analystes restent en contact avec les entreprises (potentielles) qui composent notre univers. Leurs échanges, directement ou par l'intermédiaire de partenaires-parties prenantes, portent notamment sur l'adhésion aux principes du Pacte Global des Nations Unies ainsi qu'aux directives internationales pour la conduite des affaires telles qu'établies par l'OCDE.

Il va de soi que nous suivons également de près les efforts et les résultats des sociétés qui composent notre univers. Le cas échéant, elles ont 3 ans maximum pour faire les ajustements nécessaires. Si elles ne le font pas, il est envisageable que nous les retirions de notre univers (comme nous l'avons fait en 2018 pour les entreprises du secteur du tabac). Pour rester au fait de l'actualité, nous pouvons également être présents et voter à l'assemblée générale des entreprises.

L'objectif est toujours de savoir comment les entreprises appliquent ces principes. Cela indique si elles prennent leur rôle social autant au sérieux que leurs objectifs financiers.

Bonne gouvernance d'entreprise

" Dans la composition et la gestion de notre univers d'investissement responsable, l'essentiel reste pour nous la bonne gouvernance des entreprises (susceptibles d'être) sélectionnées. Notamment la transparence des opérations commerciales, les meilleures pratiques dans les structures d'entreprise, le respect des obligations envers les investisseurs, etc. Quel que soit le secteur, cet aspect bénéficie d'une attention prioritaire sur tous les autres critères. Parce que sans bonne gouvernance d'entreprise, il ne peut y avoir de succès durable. "

Les thèmes d'engagement

Les experts de NN IP ont identifié des thèmes d'engagement ayant un impact matériel sur la société et susceptibles d'entraîner de véritables changements. Ces thèmes sont sélectionnés selon l'univers de l'investissement responsable en concertation avec diverses parties prenantes comme les clients, les collaborateurs et autres parties externes.

• Bonne gouvernance d'entreprise : condition pour un succès durable.

• Tabac : désinvestissement en raison du fardeau énorme pour la collectivité.

• Schiste bitumineux : désinvestissement en raison d'un impact majeur sur les systèmes écologiques.

• Huile de palme : générer de l'engagement grâce à une gestion intégrée de la chaîne.

• Produits alimentaires : lutte contre les abus, les antibiotiques dans l'alimentation animale ou encore le travail des enfants dans l'industrie du chocolat.

• Pétrole et gaz : les conserver avec des taux d'émission aussi bas que possible.

• Climat : préparer les entreprises à affronter l'avenir.

• Technologie : travailler à la cyber-sécurité.

(Source: Le Vif Extra: Make Money, Be Happy)