Le Trésor italien a émis le montant prévu de 5,5 milliards d'euros de bons du Trésor à échéance un an après avoir reçu 10,087 milliards d'euros de demande, selon des chiffres communiqués par la Banque d'Italie. Le rendement moyen a en revanche progressé à 1,442% contre 0,933% lors de la précédente émission du même genre qui a eu lieu en avril. Globalement, le marché obligataire a renoué mardi matin avec la prudence au lendemain d'une spectaculaire détente des taux grecs. Les investisseurs ont salué avec euphorie l'annonce d'un vaste mécanisme de secours de l'UE et le début par les banques centrales d'opérations de rachat des obligations des Etats de la zone euro en difficulté. Après l'Espagne et le Portugal, l'Italie s'était retrouvée en fin de semaine dernière dans la ligne de mire des marchés à cause des craintes de propagation de la crise grecque. La Péninsule croule sous une dette qui s'est élevée à 115,8% du PIB l'an dernier. Le gouvernement, qui n'a pas engagé de plan massif de relance durant la crise, a en revanche réussi à limiter la progression du déficit public à 5,3% en 2009, ce qui est largement inférieur aux déficits de nombreux pays européens.