En Italie, "22% de l'économie n'est pas déclarée au fisc", a-t-il affirmé lors d'une réunion officielle de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Selon lui, cela représente "120 milliards d'euros de recettes fiscales en moins". La lutte contre l'évasion fiscale et l'économie souterraine est l'un des axes du plan d'austérité de près de 25 milliards présenté cette semaine par son gouvernement pour réduire le déficit public italien.