En cause : l'absence de dividendes venus de KBC - qui représente près de 100% des actifs de KBC Ancora. Sa perte est donc à la hauteur de ses charges de fonctionnement (1,2 million d'euros) et de ses charges financières (14,1 millions d'euros), et sera financée par des prélèvements sur ses lignes de crédit existantes. La dette du groupe continue de grimper, atteignant au 31 décembre 2009 près de 613 millions d'euros, contre 597 millions au 30 juin 2009. A son tour, KBC Ancora ne distribuera pas de dividende pour son exercice 2009/2010.

En cause : l'absence de dividendes venus de KBC - qui représente près de 100% des actifs de KBC Ancora. Sa perte est donc à la hauteur de ses charges de fonctionnement (1,2 million d'euros) et de ses charges financières (14,1 millions d'euros), et sera financée par des prélèvements sur ses lignes de crédit existantes. La dette du groupe continue de grimper, atteignant au 31 décembre 2009 près de 613 millions d'euros, contre 597 millions au 30 juin 2009. A son tour, KBC Ancora ne distribuera pas de dividende pour son exercice 2009/2010.