KBC a vu son action fondre de plus de 20% à chaque fois en quatre jours, tout comme d'autres institutions financières dans le monde. Le ministre des Finances Didier Reynders a plaidé mardi pour une seconde opération de sauvetage des banques. KBC va publier ses résultats le 12 février prochain. "Si le capital doit être renforcé, à la lumière des besoins et conditions internationales, nous étudierons les alternatives possibles", a expliqué le porte-parole sans en dire davantage. Plusieurs pistes circulent dans les médias: une nouvelle injection de capital par les autorités ou encore un rapprochement avec Rabobank. Chez KBC, on a précisé que la position de liquidités s'était améliorée ces derniers mois et semaines. Mais les clients se posent des questions, "ce qui est logique", selon le porte-parole. Actuellement, il n'est toutefois pas question de retraits massifs d'argent.

KBC a vu son action fondre de plus de 20% à chaque fois en quatre jours, tout comme d'autres institutions financières dans le monde. Le ministre des Finances Didier Reynders a plaidé mardi pour une seconde opération de sauvetage des banques. KBC va publier ses résultats le 12 février prochain. "Si le capital doit être renforcé, à la lumière des besoins et conditions internationales, nous étudierons les alternatives possibles", a expliqué le porte-parole sans en dire davantage. Plusieurs pistes circulent dans les médias: une nouvelle injection de capital par les autorités ou encore un rapprochement avec Rabobank. Chez KBC, on a précisé que la position de liquidités s'était améliorée ces derniers mois et semaines. Mais les clients se posent des questions, "ce qui est logique", selon le porte-parole. Actuellement, il n'est toutefois pas question de retraits massifs d'argent.