"Ce plan analyse les activités de KBC Groupe et sa stratégie future. Il a servi de base à la Commission européenne pour évaluer la capacité de KBC à rembourser, dans un délai raisonnable, les titres émis en faveur du gouvernement", a précisé KBC. Il s'agit d'une pratique courante au sein des institutions financières européennes, qui ont bénéficié de l'aide de l'Etat au cours de l'année écoulée.

La Commission européenne doit se prononcer mercredi vers midi. La cotation devrait reprendre vers 14h00 après la diffusion d'un communiqué de KBC.

"Ce plan analyse les activités de KBC Groupe et sa stratégie future. Il a servi de base à la Commission européenne pour évaluer la capacité de KBC à rembourser, dans un délai raisonnable, les titres émis en faveur du gouvernement", a précisé KBC. Il s'agit d'une pratique courante au sein des institutions financières européennes, qui ont bénéficié de l'aide de l'Etat au cours de l'année écoulée.La Commission européenne doit se prononcer mercredi vers midi. La cotation devrait reprendre vers 14h00 après la diffusion d'un communiqué de KBC.