La direction de KBC avait annoncé, la semaine dernière, au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire, la présentation ce mercredi de différentes mesures, qui pourraient prévoir des économies, selon De Tijd. Le groupe pourrait également passer ses activités à la loupe, comme Dexia a déjà décidé de le faire.

"KBC essaie en fait d'éviter l'apparition de problèmes, plutôt que de devoir les résoudre par la suite", indique une source. "Nous voulons examiner de manière proactive comment protéger au maximum, à l'avenir, notre position financière forte à la lumière de la crise économique", a indiqué la porte-parole de KBC, Viviane Huybrecht. "C'est une période exceptionnelle, qui appelle des mesures exceptionnelles. Mais nous voulons travailler de manière constructive, avec nos partenaires sociaux, à des solutions tournées vers l'avenir", a-t-elle ajouté.

La direction de KBC avait annoncé, la semaine dernière, au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire, la présentation ce mercredi de différentes mesures, qui pourraient prévoir des économies, selon De Tijd. Le groupe pourrait également passer ses activités à la loupe, comme Dexia a déjà décidé de le faire."KBC essaie en fait d'éviter l'apparition de problèmes, plutôt que de devoir les résoudre par la suite", indique une source. "Nous voulons examiner de manière proactive comment protéger au maximum, à l'avenir, notre position financière forte à la lumière de la crise économique", a indiqué la porte-parole de KBC, Viviane Huybrecht. "C'est une période exceptionnelle, qui appelle des mesures exceptionnelles. Mais nous voulons travailler de manière constructive, avec nos partenaires sociaux, à des solutions tournées vers l'avenir", a-t-elle ajouté.