Selon KBC, la récession a fait place ces six derniers mois à une reprise forte. "Mais une phase de forte conjoncture n'es pas encore pour demain", dit-on à la KBC.

La banque table ainsi sur une croissance d'1,7% en 2010 et de 1,8% en 2011. KBC voit aussi des signes d'amélioration sur le marché de l'emploi.

En mars, on prévoyait des pertes de 140.000 emplois à cause de la crise mais les plus récentes données évoquent des pertes de 80.000 à 100.000 emplois.

Selon KBC, la récession a fait place ces six derniers mois à une reprise forte. "Mais une phase de forte conjoncture n'es pas encore pour demain", dit-on à la KBC.La banque table ainsi sur une croissance d'1,7% en 2010 et de 1,8% en 2011. KBC voit aussi des signes d'amélioration sur le marché de l'emploi. En mars, on prévoyait des pertes de 140.000 emplois à cause de la crise mais les plus récentes données évoquent des pertes de 80.000 à 100.000 emplois.