Une perquisition a été menée à la fin de la semaine dernière chez M. Schouppe à Liedekerke. Selon le journal, l'instruction a été ouverte à la demande du parquet général de Bruxelles. Il aurait reçu de la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) un dossier dans lequel il apparaîtrait que M. Schouppe a vendu il y a deux mois en bourse un paquet d'action KBC Ancora. Il y aurait eu plusieurs transactions suspectes. La vente des actions, qui date de début mai, est intervenue juste avant la troisième intervention des pouvoir publics. Selon Het Laatste Nieuws, M. Schouppe reconnaît qu'il y a une enquête mais nie qu'il ait été perquisitionné.

Une perquisition a été menée à la fin de la semaine dernière chez M. Schouppe à Liedekerke. Selon le journal, l'instruction a été ouverte à la demande du parquet général de Bruxelles. Il aurait reçu de la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) un dossier dans lequel il apparaîtrait que M. Schouppe a vendu il y a deux mois en bourse un paquet d'action KBC Ancora. Il y aurait eu plusieurs transactions suspectes. La vente des actions, qui date de début mai, est intervenue juste avant la troisième intervention des pouvoir publics. Selon Het Laatste Nieuws, M. Schouppe reconnaît qu'il y a une enquête mais nie qu'il ait été perquisitionné.