KBC a constaté qu'en raison de la volatilité des marchés financiers, certains clients "se posent des questions à propos de la mise en paiement des intérêts dus sur ces émissions". KBC estime "qu'il n'y a actuellement aucune raison pour laquelle le paiement des intérêts serait compromis".

KBC a constaté qu'en raison de la volatilité des marchés financiers, certains clients "se posent des questions à propos de la mise en paiement des intérêts dus sur ces émissions". KBC estime "qu'il n'y a actuellement aucune raison pour laquelle le paiement des intérêts serait compromis".