"Les opérations ont pris une tournure favorable dans toutes les divisions", estime KBC, qui a publié ses premiers résultats partiels de 2009 jeudi alors même que la direction de la banque et le gouvernement fédéral présentaient le troisième plan de sauvetage du groupe depuis le début de la crise financière.

"Les marges commerciales se sont bien rétablies et les frais de fonctionnement ont pu être réduits, tandis que les réductions de valeur sur prêts sont restées conformes aux prévisions", ajoute le bancassureur.

KBC a cependant décidé de renforcer les provisions pour MBIA, l'assureur crédit américain monoligne dont la solvabilité s'est gravement détériorée. De plus, l'aggravation des conditions économiques sur la valeur comptable des investissements restants dans les crédits à risques que sont les CDO super senior a eu pour effet d'enfoncer encore davantage leur profil de risque. La perte de valeur de ces CDO s'élève à 3,8 milliards d'euros pour le premier trimestre.