Les chiffres trimestriels de KPN sont ressortis sensiblement inférieurs au consensus et aux neufs premiers mois de l'année avec une chute de 14% de son chiffre d'affaires et de 29% de son résulta ebitda. Une fois de plus l'opérateur néerlandais a souffert des faibles résultats de ses activités mobiles aux Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique.

KPN a évidemment été affecté par l'impact des tarifs régulés et surtout, par la pression concurrentielle sur les prix. Dans le fixe aux Pays-Bas, la tendance s'améliore par contre avec une croissance de 2,5% du chiffre d'affaires au 4e trimestre, l'opérateur profitant du nombre accru de clients multi-services ainsi d'abonnés à la fibre. KPN a également vu ses investissements reculer de 17% (dopant son cash-flow libre de 12%), une tendance appelée à se confirmer alors que ses investissements dans la 4G et la fibre sont déjà bien avancés.

À noter que malgré les chiffres décevants, KPN cote toujours au-dessus du prix de l'offre d'America Movil (2,40 euros par action), signe que les marchés croient toujours en une reprise de l'opérateur néerlandais.

Cédric Boitte

Les chiffres trimestriels de KPN sont ressortis sensiblement inférieurs au consensus et aux neufs premiers mois de l'année avec une chute de 14% de son chiffre d'affaires et de 29% de son résulta ebitda. Une fois de plus l'opérateur néerlandais a souffert des faibles résultats de ses activités mobiles aux Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique.KPN a évidemment été affecté par l'impact des tarifs régulés et surtout, par la pression concurrentielle sur les prix. Dans le fixe aux Pays-Bas, la tendance s'améliore par contre avec une croissance de 2,5% du chiffre d'affaires au 4e trimestre, l'opérateur profitant du nombre accru de clients multi-services ainsi d'abonnés à la fibre. KPN a également vu ses investissements reculer de 17% (dopant son cash-flow libre de 12%), une tendance appelée à se confirmer alors que ses investissements dans la 4G et la fibre sont déjà bien avancés.À noter que malgré les chiffres décevants, KPN cote toujours au-dessus du prix de l'offre d'America Movil (2,40 euros par action), signe que les marchés croient toujours en une reprise de l'opérateur néerlandais.Cédric Boitte