Le tribunal de commerce de Nivelles a accepté début juillet la demande de De Rouck Geomatics qui voulait être protégé de ses créanciers, pour une durée de 6 mois à dater du 2 juillet 2009. Ce délai permettra à l'entreprise " de poursuivre sereinement la restructuration de sa dette historique", avait alors précisé la direction. Durant les 12 prochains mois, la société devra rassembler 775.000 euros. A plus long terme, les besoins de financement s'élèvent à 2,6 millions d'euros.

Chez De Rouck, on est donc désorienté par l'annonce de la nouvelle suspension. "Nous n'avons aucune idée de la raison de cette nouvelle suspension", a déclaré un porte-parole. "Il n'y a pas de nouvel élément dans le dossier". La société aura aujourd'hui/mercredi un entretien avec l'autorité des marchés.