Les chiffres du chômage entre autre ont déçu alors que depuis quelques semaines ils avaient tendance à surprendre positivement le marché.

La dynamique du marché du travail américain a été durement éprouvée en novembre par les conséquences de l'ouragan Sandy. Les entreprises privées ont créé 118.000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient dans le pays, soit le solde net des embauches le plus faible depuis le mois d'août et inférieur aux prévisions des analystes (125.000).

Le surplace des discussion autour du budget américain alors que la date butoir approche à grands pas à également ajouté à la nervosité des marchés en manque d'actualité d'entreprises.

EUROPE : Nokia - Tesco

Aux actions,

okia était en forte hausse mercredi, en réaction à l'annonce d'un accord avec l'opérateur China Mobile, qui commercialisera une version du smartphone Lumia 920T spécialement destinée au marché chinois.

Les valeurs de la distribution étaient également à la fête, poussées par Tesco après avoir lancé un examen stratégique de sa filiale américaine déficitaire Fresh & Easy, au terme duquel celle-ci pourrait être fermée ou vendue.

EUROPE : France Télécom - GDF-Suez

Par ailleurs, France Télécom, était en hausse. L'opérateur prépare le rachat avant la fin de l'année de l'opérateur mobile espagnol Simyo et lorgne également le quatrième acteur de ce marché, Yoigo, d'après le journal économique espagnol El Economista.

GDF Suez était pour sa part quasi stable. Le groupe doit annoncer jeudi qu'il ne renouvellera pas le pacte d'actionnaires qui lui confère le contrôle de sa filiale à 36% Suez Environnement, ce qui va lui permettre de réduire son endettement de cinq milliards d'euros.

BRUXELLES : KBC - Nyrstar

A Bruxelles, l'indice Bel 20 était divisé en deux, les valeurs cycliques évoluant en territoire positif à l'image de Nyrstar dans l'espoir d'un raffermissement de la croissance en Chine. D'un autre côté les valeurs défensives étaient victimes de prises de bénéfices à l'image de KBC.

BRUXELLES : Exmar

Hors indice, Exmar était en nette progression. Le groupe maritime a conclu un accord de joint venture avec Teekay LNG Partners. Exmar serait en charge de fournir les bateau tandis que Tekay, qui investit 140 millions de dollars dans l'aventure, prendrait 50% des gains réalisés. Cette transaction permettrait à Exmar d'enregistrer un gain de 57 millions de dollars.

ETAT-UNIS

Wall Street a débuté la séance sans direction mercredi, hésitant entre des indicateurs économiques mitigés aux Etats-Unis et l'espoir de voir la Chine prendre des mesures favorables au marché.

L'annonce d'une baisse des embauches du secteur privé aux Etats-Unis en novembre par la société de services informatiques ADP a pesé sur les marchés.

La révision à la hausse de la productivité des entreprises aux Etats-Unis au troisième trimestre, qui atteint même son plus haut niveau depuis deux ans, est en revanche un signe clairement positif.

Les chiffres du chômage entre autre ont déçu alors que depuis quelques semaines ils avaient tendance à surprendre positivement le marché.La dynamique du marché du travail américain a été durement éprouvée en novembre par les conséquences de l'ouragan Sandy. Les entreprises privées ont créé 118.000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient dans le pays, soit le solde net des embauches le plus faible depuis le mois d'août et inférieur aux prévisions des analystes (125.000).Le surplace des discussion autour du budget américain alors que la date butoir approche à grands pas à également ajouté à la nervosité des marchés en manque d'actualité d'entreprises.EUROPE : Nokia - TescoAux actions, okia était en forte hausse mercredi, en réaction à l'annonce d'un accord avec l'opérateur China Mobile, qui commercialisera une version du smartphone Lumia 920T spécialement destinée au marché chinois.Les valeurs de la distribution étaient également à la fête, poussées par Tesco après avoir lancé un examen stratégique de sa filiale américaine déficitaire Fresh & Easy, au terme duquel celle-ci pourrait être fermée ou vendue.EUROPE : France Télécom - GDF-SuezPar ailleurs, France Télécom, était en hausse. L'opérateur prépare le rachat avant la fin de l'année de l'opérateur mobile espagnol Simyo et lorgne également le quatrième acteur de ce marché, Yoigo, d'après le journal économique espagnol El Economista.GDF Suez était pour sa part quasi stable. Le groupe doit annoncer jeudi qu'il ne renouvellera pas le pacte d'actionnaires qui lui confère le contrôle de sa filiale à 36% Suez Environnement, ce qui va lui permettre de réduire son endettement de cinq milliards d'euros.BRUXELLES : KBC - Nyrstar A Bruxelles, l'indice Bel 20 était divisé en deux, les valeurs cycliques évoluant en territoire positif à l'image de Nyrstar dans l'espoir d'un raffermissement de la croissance en Chine. D'un autre côté les valeurs défensives étaient victimes de prises de bénéfices à l'image de KBC.BRUXELLES : Exmar Hors indice, Exmar était en nette progression. Le groupe maritime a conclu un accord de joint venture avec Teekay LNG Partners. Exmar serait en charge de fournir les bateau tandis que Tekay, qui investit 140 millions de dollars dans l'aventure, prendrait 50% des gains réalisés. Cette transaction permettrait à Exmar d'enregistrer un gain de 57 millions de dollars.ETAT-UNISWall Street a débuté la séance sans direction mercredi, hésitant entre des indicateurs économiques mitigés aux Etats-Unis et l'espoir de voir la Chine prendre des mesures favorables au marché.L'annonce d'une baisse des embauches du secteur privé aux Etats-Unis en novembre par la société de services informatiques ADP a pesé sur les marchés.La révision à la hausse de la productivité des entreprises aux Etats-Unis au troisième trimestre, qui atteint même son plus haut niveau depuis deux ans, est en revanche un signe clairement positif.