Le discours volontariste du Président de la BCE pour sortir l'Europe de cette crise sans fin et l'espoir d'une union budgétaire et financière en Europe après la réunion téléphonique informelle des membres du G7, ont donné de l'élan aux marchés d'actions. Les marchés boursiers attendent également des signaux positifs de la Réserve fédérale américaine dont le Président doit prendre la parole ce jeudi.

Dopé par l'espoir de jours meilleurs, les principaux indices européens ont enregistré ce mercredi des gains de l'ordre de 2%.

Europe

Aux actions, les banques et les matières premières étaient en tête des hausses en Europe ce mercredi. La décision de Moody's d'abaisser la note de crédit de six banques allemandes et des trois principales banques autrichiennes, ainsi que des banques grecques Emporiki et Geniki a seulement limité la hausse des banques concernées.

Sur la Bourse d'Amsterdam, Ahold évoluait à contre-courant et perdait 4% après des résultats inférieurs au consensus au premier trimestre, des ristournes et des hausses de salaires ayant pesé sur les marges du distributeur aux Pays-Bas.

Dans le secteur technologique, Nokia (+5%) était en revanche en verve. Le groupe a récemment dévoilé ses premiers téléphones portables bas de gamme à grand écran tactile.

Bruxelles

A Bruxelles, les valeurs bancaires étaient également plébiscitées. KBC était dans le peloton de tête des valeurs en hausse dans le BEL20. Mobistar opérait pour sa part un joli rebond après une longue série noire.

Nyrstar étaient aussi en forte progression alors que la croissance économique australienne est ressortie plus forte qu'escompté à 1,3% pour le premier trimestre contre 0,5% de prévu. L'économie australienne est un bon baromètre de la santé de l'économie chinoise, cette dernière étant un des principaux client des sociétés minières piliers de l'économie australienne.

Etats-Unis

La Bourse de New York a ouvert en hausse mercredi, digérant les commentaires du patron de la Banque centrale européenne (BCE) et anticipant une action de la Réserve fédérale américaine (Fed). La Bourse américaine avait fini en hausse mardi, voulant croire que la Fed et la BCE vont agir bientôt peu pour restaurer la confiance du marché