Les augmentations des prix de l'essence, du diesel, du gasoil de chauffage, du gaz naturel, de l'électricité, des pains et des céréales et des voyages à l'étranger expliquent en grande partie la hausse de l'indice. Ces augmentations ont été partiellement compensées par les diminutions de prix des fleurs coupées et des légumes.

L'indice santé a augmenté en mars de 0,34 point et atteint 115,39 points, contre 115,05 points en février. L'indice-pivot pour la fonction publique et les allocations sociales, fixé à 114,97 points, n'a pas été dépassé en mars.