Depuis 2013, le groupe maltais MeDirect s'est installé sur le marché belge avec le lancement de la banque éponyme. Depuis 2015, MeDirect a obtenu une licence bancaire belge, ce qui permet aux dépôts sur ses comptes d'épagne d'être couverts par la garantie de protection jusqu'à 100.000 euros par personne. MeDirect propose aussi une plateforme en ligne avec une large gamme de fonds de placement ainsi qu'un compte d'épargne affichant un taux attractif. Nous avons eu l'opportunité de rencontrer récemment Philippe Delva, CEO de MeDirect Belgique, afin qu'il nous détaille les projets en cours pour ce supermarché en ligne.
...

Depuis 2013, le groupe maltais MeDirect s'est installé sur le marché belge avec le lancement de la banque éponyme. Depuis 2015, MeDirect a obtenu une licence bancaire belge, ce qui permet aux dépôts sur ses comptes d'épagne d'être couverts par la garantie de protection jusqu'à 100.000 euros par personne. MeDirect propose aussi une plateforme en ligne avec une large gamme de fonds de placement ainsi qu'un compte d'épargne affichant un taux attractif. Nous avons eu l'opportunité de rencontrer récemment Philippe Delva, CEO de MeDirect Belgique, afin qu'il nous détaille les projets en cours pour ce supermarché en ligne. " La situation du groupe continue d'évoluer favorablement, avec notre nouveau compte d'épargne qui propose le taux le plus élevé du marché (0,85%). Nous avons récolté plus de 500 millions d'euros sur ce produit, ce qui est un signe que nous avons désormais acquis une bonne reconnaissance. " Le groupe compte aujourd'hui 40.000 clients en Belgique, après avoir ajouté 10.000 nouveaux clients durant les derniers 12 mois, avec également une forte croissance du nombre de personnes employées à Bruxelles. Le CEO souligne que, dans l'ensemble, c'est surtout la gamme de fonds qui constitue le principal attrait de MeDirect pour les clients particuliers même si la plateforme offre également la possibilité d'investir sur les actions ou sur les trackers (ETF). Les actifs déposés dans les fonds de placement au niveau du groupe atteignent désormais plus d'un milliard d'euros, dont 550 millions d'euros pour les clients belges. Philippe Delva souligne que le travail en vue d'améliorer la plateforme continue d'être important, avec plusieurs projets qui devraient aboutir durant les prochains mois afin de moderniser l'interface en ligne. " Depuis le lancement de la plateforme en 2013, le délai pour devenir client était parfois d'une semaine. A partir de septembre 2019, il devrait être possible de devenir client dans un délai de trois minutes sans intervention humaine grâce notamment à une application mobile et un système d'identification. " Il explique également que la philosophie de MeDirect reste la même que depuis son arrivée sur le marché belge, à savoir de disposer d'une plateforme en ligne qui soit simple d'usage, tout en proposant des conditions financières qui soient les meilleures du marché, en conservant notamment le principe des droits d'entrée à 0% pour la majorité de l'offre en fonds de placement. " Le fait que la Deutsche Bank prélève désormais des droits d'entrée constitue une bonne opportunité d'attirer de nouveaux clients vers notre plateforme. " " Nous voulons aider nos clients à maximiser leur performance financière. Lorsqu'une plateforme prélève des droits d'entrée, elle va automatiquement les forcer à attendre plus longtemps avant de dégager un rendement positif. Notre plateforme reste une proposition execution only. Nous ne donnons pas de conseils d'investissement aux clients, ce qui nous permet de conserver le principe des rétrocessions pour les produits qui sont placés chez les clients par notre intermédiaire. " L'autre grand chantier de Philippe Delva est de travailler sur l'offre disponible sur la plateforme. " Nous cherchons toujours à offrir des choses nouvelles, en nous basant sur les notations de Morningstar afin de trouver des produits qui vont permettre d'attirer les clients grâce à leurs bonnes performances financières. " C'est ainsi que la plateforme a récemment réussi un beau coup avec l'ajout du fonds en actions internationales de FundSmith ( lire l'encadré). " La qualité de leur gestion est un bel exemple des produits qui méritent d'être représentés chez nous, et la performance commerciale a déjà été remarquable depuis le début du mois de juin. Ils étaient demandeurs d'un accord de distribution afin de ne pas pénaliser leurs clients suite au Brexit. C'est une collaboration qui s'est mise en place très rapidement. " Si le gestionnaire britannique a fait son arrivée dans la gamme de MeDirect, Philippe Delva souligne qu'il continue de travailler sur l'offre de fonds, en supprimant ponctuellement des produits affichant des performances décevantes ou qui peinent à rencontrer du succès chez les clients. " Même si nous ne les proposons plus à la vente, ces produits restent sur les comptes des clients. "Il souligne également avoir l'ambition d'augmenter l'offre de fonds proposés par des boutiques performantes, éventuellement au détriment des plus grandes maisons. " Nous cherchons également à renforcer notre offre de fonds durables, afin de répondre aux demandes de nos clients. Ceux-ci doivent garder à l'esprit que les fonds restent la meilleure manière de diversifier rapidement leur patrimoine. Soit le client sait ce qu'il veut et il va acheter les fonds qu'il souhaite détenir. Soit il va nous déléguer la gestion de son portefeuille par un contrat de gestion discrétionnaire. Mais la plupart se dirigent naturellement vers les portefeuilles modèles automatisés qui sont établis en collaboration avec Morningstar (8 à 10 fonds avec une mise mensuelle de 100 euros). " Et de souligner que les fonds flexibles neutres de capitalisation restent actuellement les produits qui sont les plus recherchés par les clients dans les conditions actuelles du marché.