Les analystes estiment que ce regain d'intérêt est lié au réveil des tensions géopolitiques : Iran, Italie, guerre commerciale avec la Chine, tension avec Russie, etc. Les grands investisseurs institutionnels, tels les gestionnaires, n'ont plus été aussi pessi...