Les analystes estiment que ce regain d'intérêt est lié au réveil des tensions géopolitiques : Iran, Italie, guerre commerciale avec la Chine, tension avec Russie, etc. Les grands investisseurs institutionnels, tels les gestionnaires, n'ont plus été aussi pessi...

Les analystes estiment que ce regain d'intérêt est lié au réveil des tensions géopolitiques : Iran, Italie, guerre commerciale avec la Chine, tension avec Russie, etc. Les grands investisseurs institutionnels, tels les gestionnaires, n'ont plus été aussi pessimistes à l'égard de la croissance économique depuis novembre 2008, selon le sondage mensuel effectué par Merrill Lynch Gallup. Et du coup, certains investisseurs se tournent vers les valeurs refuges traditionnelles, et l'or en particulier. Un refuge qui se traduit par la persistance de son pouvoir d'achat. Ani Markova, responsable d'AGF Investments, un gestionnaire de fonds canadien, l'explique au site spécialisé Kitco. " Si vous vouliez acheter un costume pour homme dans les années 1930, dit-elle, vous deviez payer environ 16,95 dollars pour un habit de bonne qualité et 3,25 dollars la paire de chaussures, soit environ 20 dollars. C'était à peu près le prix de l'once d'or à l'époque. " " Si vous regardez aujourd'hui, l'once d'or est à peu près à 1.200 dollars ", ajoute la gestionnaire, ce qui est encore ce qu'il faut débourser pour avoir un costume et des chaussures de marque.