La BoJ a détaillé ce plan dont les grandes lignes avaient été annoncées le mois dernier et dont l'objectif est de "renforcer les bases de la croissance économique". Elle fournira ces fonds aux institutions financières souhaitant prêter à des entreprises de certains secteurs considérés comme stratégiques pour la croissance du pays (recherche/développement, investissement en Asie, environnement/énergie, médecine, prise en charge des enfants et des seniors, tourisme et agriculture, ...). La BoJ prêtera de l'argent à un taux égal à son principal taux directeur, c'est-à-dire à 0,10% actuellement, et pour une durée initiale d'un an. Ces prêts pourront toutefois être prolongés trois fois, leur durée totale pouvant donc atteindre quatre ans au final. Ces prêts seront accordés aux banques à partir de "fin août 2010" et jusqu'à juin 2012, a précisé l'institut. Chaque banque ne pourra percevoir plus de 150 milliards de yens par ce biais et l'ensemble des prêts pourra atteindre jusqu'à 3.000 milliards de yens. L'institution a par ailleurs maintenu, sans surprise et à l'unanimité, son taux directeur inchangé au niveau très bas de 0,10%. Elle promet de "maintenir un environnement financier extrêmement accommodant", laissant entendre qu'une remontée de ce taux n'est pas à l'ordre du jour.