L'IMKB a connu une hausse de 2,14% (1.297,0 points) par rapport à la clôture mercredi, avant les fêtes célébrant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan. Ce record a été interprété par les analystes comme un signe de la confiance des marchés dans la stabilité politique de la Turquie après une nette victoire du "oui" (58%) dimanche lors d'un référendum sur une révision constitutionnelle qui limite le pouvoir de la hiérarchie judiciaire et de l'armée. "Les marchés ont aimé les résultats du référendum (...) Ils constituent un signe positif en ce qui concerne la pérennité du parti qui gouverne seul la Turquie et les marchés les ont salués", commentait lundi la banque Fortis dans son bulletin d'analyse des marchés. Le parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) gouverne seul la Turquie depuis 2002, après des décennies de gouvernements de coalition et d'instabilité politique.

L'IMKB a connu une hausse de 2,14% (1.297,0 points) par rapport à la clôture mercredi, avant les fêtes célébrant la fin du mois de jeûne musulman du ramadan. Ce record a été interprété par les analystes comme un signe de la confiance des marchés dans la stabilité politique de la Turquie après une nette victoire du "oui" (58%) dimanche lors d'un référendum sur une révision constitutionnelle qui limite le pouvoir de la hiérarchie judiciaire et de l'armée. "Les marchés ont aimé les résultats du référendum (...) Ils constituent un signe positif en ce qui concerne la pérennité du parti qui gouverne seul la Turquie et les marchés les ont salués", commentait lundi la banque Fortis dans son bulletin d'analyse des marchés. Le parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) gouverne seul la Turquie depuis 2002, après des décennies de gouvernements de coalition et d'instabilité politique.