L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi à son plus bas niveau de clôture en plus de 26 ans, chutant de 1,21% après l'annonce d'un déficit courant record au Japon en janvier.

L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a lâché 87,07 points (-1,21%) à 7.086,03 points, son plus faible niveau de clôture depuis le 6 octobre 1982.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a cédé de son côté 10,86 points (-1,51%) à 710,53 points.

Après avoir démarré la journée en hausse grâce aux chasseurs de bonnes affaires, le marché tokyoïte a rechuté dans le rouge après l'annonce d'un déficit courant de 172,8 milliards de yens (1,4 milliard d'euros) en janvier au Japon, le premier en 13 ans et le plus important jamais enregistré dans une économie plutôt habituée à dégager des excédents courants records.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi à son plus bas niveau de clôture en plus de 26 ans, chutant de 1,21% après l'annonce d'un déficit courant record au Japon en janvier.L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a lâché 87,07 points (-1,21%) à 7.086,03 points, son plus faible niveau de clôture depuis le 6 octobre 1982.L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a cédé de son côté 10,86 points (-1,51%) à 710,53 points.Après avoir démarré la journée en hausse grâce aux chasseurs de bonnes affaires, le marché tokyoïte a rechuté dans le rouge après l'annonce d'un déficit courant de 172,8 milliards de yens (1,4 milliard d'euros) en janvier au Japon, le premier en 13 ans et le plus important jamais enregistré dans une économie plutôt habituée à dégager des excédents courants records.