L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a perdu 40,22 points (-0,54%) à 7.376,16 points. Il a chuté jusqu'à 2,79% en début de séance en raison des rumeurs de nationalisation imminente de Citigroup et de Bank of America, mais un article du Wall Street Journal selon lequel les autorités américaines ne s'empareront au maximum que de 40% de Citigroup a quelque peu calmé les esprits. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part cédé 4,25 points (-0,57%) à 735,28 points.

L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a perdu 40,22 points (-0,54%) à 7.376,16 points. Il a chuté jusqu'à 2,79% en début de séance en raison des rumeurs de nationalisation imminente de Citigroup et de Bank of America, mais un article du Wall Street Journal selon lequel les autorités américaines ne s'empareront au maximum que de 40% de Citigroup a quelque peu calmé les esprits. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part cédé 4,25 points (-0,57%) à 735,28 points.