Les exportations chinoises ont baissé de 0,3% en septembre par rapport au même mois de 2012 selon les chiffres officiels. La première conclusion à en tirer est que les autorités ont fait le nécessaire afin de rendre l'indicateur beaucoup plus fiable qu'au premier semestre lorsque de nombreuses sociétés trafiquaient leurs chiffres afin de profiter d'avantages fiscaux, faisant ressortir une croissance de plus de 10%.

Par ailleurs, ce recul des exportations confirme aussi le chiffre décevant enregistré au niveau de l'indicateur d'activité manufacturière qui s'est fixé à 50,2 en septembre, bien en deçà de l'estimation de 51,2 et témoignant d'une expansion poussive de l'industrie chinoise.

Le redressement constaté cet été des chiffres économiques chinois risque donc de n'avoir été que temporaire et s'expliquant principalement par une base de comparaison favorable, l'été 2012 ayant été marqué en Chine par un net ralentissement de l'activité que cela au niveau de la production industrielle ou des ventes au détail.

Cédric Boitte