La suspension de la cotation fait suite à l'arrestation de
l'administrateur délégué de la société Bois Sauvage, Vincent Doumier. Il est suspecté de faux en écritures et de délit d'initié.

Les suspicions portent sur la vente de 3,6 millions d'actions Fortis le 3 octobre 2008 avant le deuxième week-end de sauvetage de la banque, lorsque le gouvernement Leterme avait conclu un accord avec BNP Paribas.

Vendredi matin, le parquet de Bruxelles n'a pas fourni de plus amples détails sur le dossier.