La cotation avait été suspendue à l'occasion du jugement du tribunal de commerce dans l'affaire qui oppose 2.400 actionnaires minoritaires à Fortis, BNP Paribas et aux Etats néerlandais et belge. Le tribunal du commerce a débouté les petits actionnaires qui demandaient notamment l'annulation des cessions (aux Pays-Bas puis à BNP Paribas).

La cotation avait été suspendue à l'occasion du jugement du tribunal de commerce dans l'affaire qui oppose 2.400 actionnaires minoritaires à Fortis, BNP Paribas et aux Etats néerlandais et belge. Le tribunal du commerce a débouté les petits actionnaires qui demandaient notamment l'annulation des cessions (aux Pays-Bas puis à BNP Paribas).