La récente dégradation de la note des banques grecques (par les agences de notation, Ndlr) causée par la dette publique colossale du pays pourrait s'observer dans d'autres pays, selon une étude. L'agence de notation cite les cas du Portugal, de l'Espagne, de l'Italie, de l'Irlande et du Royaume-Uni. "Chacun des systèmes bancaires de ces pays fait face à des problèmes de magnitude différente", souligne Moody's, mais le fait que ces pays ont accumulé une dette publique importante pourrait "entraîner des menaces semblables et très réelles" pour l'ensemble de leurs systèmes bancaires. Moody's précise qu'elle détaillera, dans un second volet de l'étude, l'exposition des systèmes bancaires des quatre pays les plus vulnérables, sans préciser le nom de ces pays.