Privé du soutien du parti de Silvio Berlusconi, qui a annoncé samedi son retour dans l'arène politique, le président du Conseil italien Mario Monti démissionnera après l'adoption au Parlement du budget 2013, prévue d'ici Noël.

Les marchés déjà déprimés par la crise politique italienne regardaient avec un sourire crispé les informations provenant de Chine. Les exportations ont augmenté à un rythme beaucoup plus faible que prévu en novembre dans l'Empire du milieu, une statistique qui a annulé l'impact positif de l'annonce, dimanche, d'une hausse de 10,1% de la production industrielle, à son rythme le plus rapide en huit mois.

EUROPE : Intesa San Paolo - Unicredit

Aux actions, les bancaires pesaient sur la tendance suite à la crise politique italienne et la flambée des taux de référence italiens. Les banques italiennes étaient les plus touchées à l'image de Intesa San Paolo et de Unicredit en perte de plus de 5%.

EUROPE : STMicroelectronics - Roche

Par ailleurs, STMicroelectronics était saluée par les investisseurs après l'annonce de son retrait de la coentreprise ST-Ericsson en difficulté.

Roche a communiqué pour sa part les résultats actualisés en termes de survie de l'étude de phase III CLEOPATRA, laquelle a montré que le traitement associant Perjeta, Herceptin et une chimiothérapie par le docétaxel a significativement prolongé la vie de personnes souffrant de cancer du sein métastatique.

BRUXELLES : KBC - Cofinimmo

A Bruxelles, l'action KBC était suspendue à la mi-séance alors que le groupe bancaire a annoncé vouloir rembourser les aides d'Etats de 3 milliards d'euros. Pour rembourser ce montant aditionné d'une pénalité de 450 millions d'euros, KBC pourrait procéder à une augmentation de capital de 1,25 milliards d'euros.

De manière générale les valeurs défensives étaient plébiscitées en fin de matinée. Cofinimmo était en tête du Bel 20.

BRUXELLES : Nyrstar

Toujours dans l'indice, les valeurs cycliques étaient par contre délaissées à l'image de Nyrstar.

Privé du soutien du parti de Silvio Berlusconi, qui a annoncé samedi son retour dans l'arène politique, le président du Conseil italien Mario Monti démissionnera après l'adoption au Parlement du budget 2013, prévue d'ici Noël. Les marchés déjà déprimés par la crise politique italienne regardaient avec un sourire crispé les informations provenant de Chine. Les exportations ont augmenté à un rythme beaucoup plus faible que prévu en novembre dans l'Empire du milieu, une statistique qui a annulé l'impact positif de l'annonce, dimanche, d'une hausse de 10,1% de la production industrielle, à son rythme le plus rapide en huit mois. EUROPE : Intesa San Paolo - UnicreditAux actions, les bancaires pesaient sur la tendance suite à la crise politique italienne et la flambée des taux de référence italiens. Les banques italiennes étaient les plus touchées à l'image de Intesa San Paolo et de Unicredit en perte de plus de 5%.EUROPE : STMicroelectronics - RochePar ailleurs, STMicroelectronics était saluée par les investisseurs après l'annonce de son retrait de la coentreprise ST-Ericsson en difficulté. Roche a communiqué pour sa part les résultats actualisés en termes de survie de l'étude de phase III CLEOPATRA, laquelle a montré que le traitement associant Perjeta, Herceptin et une chimiothérapie par le docétaxel a significativement prolongé la vie de personnes souffrant de cancer du sein métastatique.BRUXELLES : KBC - Cofinimmo A Bruxelles, l'action KBC était suspendue à la mi-séance alors que le groupe bancaire a annoncé vouloir rembourser les aides d'Etats de 3 milliards d'euros. Pour rembourser ce montant aditionné d'une pénalité de 450 millions d'euros, KBC pourrait procéder à une augmentation de capital de 1,25 milliards d'euros.De manière générale les valeurs défensives étaient plébiscitées en fin de matinée. Cofinimmo était en tête du Bel 20.BRUXELLES : Nyrstar Toujours dans l'indice, les valeurs cycliques étaient par contre délaissées à l'image de Nyrstar.