Selon les syndicats, il s'agit de la première perte de la société depuis sa création.

Les résultats du groupe sont notamment liés à l'effondrement du marché de l'investissement et à la crise dans le secteur du bus. L'année 2010 devrait être quelque peu meilleure. Au cours des douze derniers mois, 350 postes sur 3.500 ont été supprimés.

Selon les syndicats, il s'agit de la première perte de la société depuis sa création. Les résultats du groupe sont notamment liés à l'effondrement du marché de l'investissement et à la crise dans le secteur du bus. L'année 2010 devrait être quelque peu meilleure. Au cours des douze derniers mois, 350 postes sur 3.500 ont été supprimés.