Le secteur des actions de croissance aux Etats-Unis s'est très bien redressé après un exercice délicat en 2018, avec des performances qui ont dépassé 20% pour la plupart des grands fonds disponibles sur le marché belge. Ken Taubes, chief investment officer pour les Etats-Unis chez le gestionnaire d'actifs Amundi, souligne qu'en dépit des craintes sur la croissance américaine, " les indices restent assez proches de leurs sommets historiques. En outre, l'économie est proche du plein emploi et les conditions financières restent favorables. Je ne pense pas que l'activité économique soit aussi faible que certains le pensent ".
...

Le secteur des actions de croissance aux Etats-Unis s'est très bien redressé après un exercice délicat en 2018, avec des performances qui ont dépassé 20% pour la plupart des grands fonds disponibles sur le marché belge. Ken Taubes, chief investment officer pour les Etats-Unis chez le gestionnaire d'actifs Amundi, souligne qu'en dépit des craintes sur la croissance américaine, " les indices restent assez proches de leurs sommets historiques. En outre, l'économie est proche du plein emploi et les conditions financières restent favorables. Je ne pense pas que l'activité économique soit aussi faible que certains le pensent ". Ken Taubes estime également peu probable que la Réserve fédérale coupe son taux directeur à trois ou quatre reprises. " Et s'il apparaît que l'économie se comporte mieux que prévu, nous pourrions assister à une rotation vers des valeurs plus cycliques durant les prochains mois ", dit-il. Pour autant, les résultats des entreprises resteront sous pression tant que les stocks ne seront pas redescendus vers des niveaux normaux et qu'un accord n'aura pas été signé avec la Chine. " Le besoin de parvenir à un accord sur les tarifs est aujourd'hui beaucoup plus présent dans l'esprit des investisseurs que les conséquences éventuelles de l'élection présidentielle de l'année prochaine ", souligne le gestionnaire. Dans le domaine des actions de croissance sur le marché américain, Capital Group AMCAP fund est un produit remarquable à plusieurs égards. Avec le fonds T.Rowe Price - US Blue Chip Equity Fund, il est un des seuls à se voir octroyer un rating Gold ( lire l'encadré " Les ratings de Morningstar ") par Morningstar. Ce produit affiche une performance annualisée supérieure à 15% pour la dernière décennie, avec une volatilité extrêmement maîtrisée par rapport à ses concurrents. Capital Group AMCAP Fund existe depuis plus de 50 ans aux Etats-Unis, et fut décliné dans une sicav luxembourgeoise en 2016 avec une stratégie d'investissement qui privilégiera les grandes capitalisations de croissance affichant des perspectives favorables pour les trois prochaines années. Capital Group est un des rares gestionnaires à pratiquer la gestion multimanagers. Dans la pratique, les actifs sous gestion (soit 68 milliards de dollars pour le fonds américain) sont répartis dans sept poches qui sont gérées indépendamment. " Nous pensons qu'un gestionnaire qui a le contrôle sur son portefeuille fera toujours un meilleur travail qu'un portefeuille sur lequel un consensus doit être trouvé pour toutes les prises de décisions ", souligne Martyn Hole, investment director chez Capital Group. Le niveau des poches qui seront allouées aux différents gestionnaires varieront entre 7 et 15% des actifs sous gestion, et dépendront de plusieurs facteurs. Les gestionnaires les plus expérimentés ont des actifs sous gestion plus importants. Inversement, ceux qui partent à la retraite verront leur poche se réduire progressivement. Ensuite, les gestionnaires ayant un style très concentré se voient également octroyer une poche moins importante que ceux ayant une stratégie très diversifiée. Ce n'est pas tout : 25% des actifs sous gestion seront également gérés indépendamment des gestionnaires, sur base des plus fortes convictions des analystes. " Sur les plus grosses stratégies proposées par Capital Group (dont les actifs sous gestion pourront dépasser 100 milliards de dollars), ce seront ainsi jusqu'à 12 gestionnaires qui s'occuperont des actifs, explique Martyn Hole. Et nous n'aurons jamais moins de trois gestionnaires, même pour les plus petites stratégies. " L'équipe de gestion du fonds Capital Group AMCAP est très expérimentée, avec une expérience moyenne de 27 ans pour les gestionnaires, et de 15 ans pour les analystes. " Enfin, nous prônons également un modèle de gestion basé sur la coopération, avec un système de rémunération qui n'est pas basé sur la taille des actifs sous gestion, mais sur la performance historique sur un, trois, cinq et huit ans. " Afin d'inciter le gestionnaire à ne pas trahir son style de gestion pour rechercher une surperformance à court terme, la pondération sera beaucoup plus importante pour la performance à huit ans que pour celle sur l'exercice écoulé. " En outre, les gestionnaires seront également investis personnellement dans le fonds qu'ils gèrent ", indique encore Martyn Hole. D'après l' investment director, " à l'heure actuelle, en comparaison avec le taux sur les obligations à 10 ans, la valorisation des actions de croissance sur le marché américain ne paraît pas à des niveaux extrêmes. En outre, de nombreux indicateurs ne semblent pas laisser croire à une récession imminente ". Le fonds aura tendance à être structurellement sous-pondéré sur des secteurs comme la distribution ou les utilities, avec une surpondération sur les soins de santé. " Nous sommes actuellement relativement moins exposés sur le secteur technologique ", précise également Martyn Hole.