Les principales Bourses européennes n'ont finalement que peu réagi aux propos rassurants du Président de la Réserve Fédérale qui estime qu'il y a " un petit mieux " sur le front de l'emploi américain. Si l'optimisme de Ben Bernanke devant les sénateurs américains ne mettra pas tout le monde d'accord, il douche les espoirs des marchés qui espéraient encore un geste de la Fed pour soutenir l'économie américaine.

Malgré quelques résultats de sociétés meilleurs qu'escomptés, les marchés ont fini la séance proche de leur niveau de la veille avec toutefois une tendance à vouloir déraper dans le rouge.

Europe

Aux actions, les valeurs technologiques essuient la plus forte baisse sectorielle de ce mardi, tirées vers le bas par Alcatel-Lucent , qui chute de plus de 18% à la suite de l'avertissement du groupe sur ses marges pour 2012.

Toujours dans le secteur technologique CSR plc était en hausse de plus de 36% alors que Samsung a indiqué vouloir racheter sa technologie sans-fil.

Bruxelles

A Bruxelles, Nyrstar est la lanterne rouge du Bel20 alors que l'économie globale semble bien malade d'après les dires du FMI hier. De manière générale, les valeurs cycliques marquaient le pas ce mardi.

En tête des hausses, les valeurs défensives faisaient leur grand retour. Telenet et Colruyt dominaient le Bel 20.

Hors indice, Thrombogenics s'envole alors que le très sérieux Wall Street journal indique que la société biotechnologique est une cible potentielle de reprise.

Etats-Unis

Wall Street a ouvert en baisse ce mardi alors que le Président de la Réserve fédérale n'a laissé aucun espoir d'un nouveau geste de soutien à l'économie de l'oncle Sam prochainement.

Dans le même temps, l'annonce par plusieurs grosses sociétés de bénéfices meilleurs que prévu n'a pas eu d'impact majeur sur le marché.

L'action Goldman Sachs était néanmoins en hausse après l'annonce d'une baisse de son bénéfice trimestriel mais d'un bénéfice par action supérieur aux attentes.

Karine Huet