Dans la plupart des cas, un site web est créé par les fraudeurs avec une adresse internet correspondant au nom de l'intermédiaire dont l'identité est usurpée.

Comme cette pratique frauduleuse peut être difficile à repérer et à contrer, la FSMA invite à effectuer des démarches pour s'assurer que l'interlocuteur auquel on est confronté est bien celui qu'il prétend être. Il est ainsi recommandé, notamment, de vérifier les données de contact, d'utiliser des moteurs de recherche en ligne pour vérifier qu'il n'existe pas un autre site web au nom de la société autorisée ou de de confronter les informations officielles avec les faits. "Par exemple, si votre interlocuteur prétend représenter une société établie en Belgique mais vous contacte avec un numéro de téléphone étranger, cela doit vous alerter. De la même façon, vous devez être méfiant si le site web de la société est uniquement en langue anglaise alors que la société prétend être établie en Belgique", illustre la FSMA.

Il est aussi conseillé d'utiliser des outils en ligne permettant de vérifier la date de création du site web utilisé par les interlocuteurs. Un site web très récent peut être, en effet, un indice important permettant de douter de la fiabilité de celui-ci.

Enfin, la FSMA invite à prendre contact avec elle en cas de doute concernant l'identité de l'interlocuteur.

Dans la plupart des cas, un site web est créé par les fraudeurs avec une adresse internet correspondant au nom de l'intermédiaire dont l'identité est usurpée. Comme cette pratique frauduleuse peut être difficile à repérer et à contrer, la FSMA invite à effectuer des démarches pour s'assurer que l'interlocuteur auquel on est confronté est bien celui qu'il prétend être. Il est ainsi recommandé, notamment, de vérifier les données de contact, d'utiliser des moteurs de recherche en ligne pour vérifier qu'il n'existe pas un autre site web au nom de la société autorisée ou de de confronter les informations officielles avec les faits. "Par exemple, si votre interlocuteur prétend représenter une société établie en Belgique mais vous contacte avec un numéro de téléphone étranger, cela doit vous alerter. De la même façon, vous devez être méfiant si le site web de la société est uniquement en langue anglaise alors que la société prétend être établie en Belgique", illustre la FSMA. Il est aussi conseillé d'utiliser des outils en ligne permettant de vérifier la date de création du site web utilisé par les interlocuteurs. Un site web très récent peut être, en effet, un indice important permettant de douter de la fiabilité de celui-ci. Enfin, la FSMA invite à prendre contact avec elle en cas de doute concernant l'identité de l'interlocuteur.