Ce faisant, Solvay et son alliée coréenne Nepes s'attaquent à un marché mondial représentant 200 millions de dollars et jusqu'ici exclusivement dominé par des firmes japonaises.