Un crédit à la consommation vous permet, par exemple, d'étaler certains frais et ainsi de faire face à un achat plus important ou à un revers financier inattendu. Il en existe plusieurs formes, et le bon choix dépend de votre objectif final. Ils sont tous soumis à la loi relative au crédit à la consommation, qui impose des conditions et des restrictions spécifiques.
...

Un crédit à la consommation vous permet, par exemple, d'étaler certains frais et ainsi de faire face à un achat plus important ou à un revers financier inattendu. Il en existe plusieurs formes, et le bon choix dépend de votre objectif final. Ils sont tous soumis à la loi relative au crédit à la consommation, qui impose des conditions et des restrictions spécifiques.Le prêt à tempéramentLe prêt à tempérament est la forme la plus populaire. Il est contracté pour une période déterminée et doit être remboursé par versements périodiques fixes. Il peut être utilisé pour financer des travaux de rénovation de votre maison ou l'achat d'une voiture, par exemple. Cette catégorie inclut également les prêts personnels pour des dépenses moins spécifiques.Vous connaissez à l'avance le taux (le taux annuel effectif global ou TAEG) du prêt, sa durée et le montant mensuel à rembourser. Pas de surprise, donc. La durée d'un tel prêt est limitée par la loi. Selon la loi relative au crédit à la consommation, la période maximale de remboursement dépend du montant du prêt et varie entre 24 et 240 mois."Avec un prêt à tempérament, vous savez toujours à l'avance où vous en êtes", confirme Quentin Denis, de la plateforme de comparaison financière TopCompare. Vous vous mettez d'accord avec la banque sur le montant du prêt, la durée et le taux. Ainsi, avant même de signer le contrat, vous savez exactement combien le prêt vous coûtera chaque mois. En principe, les remboursements mensuels ne varient pas et vous ne serez donc jamais confronté à de mauvaises surprises."La réserve d'argentUne réserve d'argent, ou ouverture de crédit, est une réserve financière que vous utilisez en fonction de vos besoins. Vous pouvez le faire en passant "sous zéro" sur votre compte courant, mais aussi en utilisant une carte de crédit. "La banque vous donne accès à un crédit que vous pouvez utiliser librement", explique Quentin Denis. "Vous convenez également ensemble d'un montant maximum, en fonction de votre situation financière, notamment.""Le grand avantage d'une réserve d'argent est la liberté dont vous disposez pour organiser vous-même vos remboursements. Vous êtes beaucoup plus libre qu'avec un prêt à tempérament. De nombreuses banques exigent que vous remboursiez un montant mensuel minimum, mais vous êtes libre de décider si vous allez au-delà de ce montant."Chez BNP Paribas Fortis, par exemple, vous devez rembourser, chaque mois, un minimum de 5,6 % du montant emprunté. Chez Cofidis, le pourcentage varie en fonction du montant emprunté : 6 % (plus les frais de carte éventuels) pour un crédit de 1 250 euros, et 3 % à partir de 10 000 euros.Vous devez toutefois tenir compte du délai de zérotage. Vous êtes légalement tenu d'apurer votre compte après une certaine période afin qu'il ne présente plus de solde négatif. Vous trouverez généralement la date limite sur le relevé mensuel de votre banque. La loi stipule que, dans le cas d'une ouverture de crédit avec remboursement du capital -- le solde doit redevenir nul après un maximum de 60 mois si le crédit ne dépasse pas 5 000 euros. -- la durée peut être portée à un maximum de 96 mois pour un crédit supérieur à 5 000 euros.Le créancier est libre de fixer des délais de zérotage plus courts. BNP Paribas Fortis, par exemple, applique un délai maximal de trois mois. Chez Cofidis, le délai de zérotage est de 20 mois pour un crédit de 500 euros et de 71 mois pour un crédit de 5500 euros.Comment devez-vous payer ?Emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent, vous le saviez déjà. Le taux d'un crédit à la consommation, tel qu'un prêt à tempérament ou une réserve d'argent, est exprimé en taux annuel effectif global, qui tient compte à la fois des intérêts et des frais. Un tel tarif tout compris devrait éviter les mauvaises surprises et permet également de comparer correctement les crédits.Il est conseillé de comparer les propositions de plusieurs institutions. Les banques sont libres de déterminer elles-mêmes les intérêts débiteurs et les frais. Toutefois, cette liberté est limitée par l'existence de taux maximums imposés par le législateur. Ils diffèrent en fonction de la formule de crédit et du montant emprunté.Ces plafonds peuvent être révisés deux fois par an, en fonction de l'évolution de certains indices de référence. Après une longue période de statu quo, les limites ont été modifiées de 1 % le 1er juin 2021, mais seulement pour une catégorie : la réserve d'argent. Les nouvelles limites s'appliquent aux nouveaux contrats, mais aussi aux contrats déjà en vigueur basés sur un taux d'intérêt variable.Attention : pour un montant de prêt allant jusqu'à 5 000 euros, les limites légales d'un prêt à tempérament sont plus élevées que celles d'une réserve d'argent. Mais ce n'est plus toujours le cas à partir de 5 000 euros : une ouverture de crédit sans carte bancaire liée peut être moins coûteuse dans ce cas. Dans tous les cas, il s'agit de montants maximums. Les banques sont libres de tenir compte de la concurrence et de pratiquer des taux plus bas."Dans la pratique, une réserve d'argent coûte généralement plus cher qu'un prêt personnel", explique Quentin Denis, de TopCompare. "De nombreuses banques de notre pays proposent des prêts personnels à un TAEG inférieur à 10 %. Avec une réserve d'argent, le taux fluctue en pratique entre 8,5 et 13,5 %."