Dans la foulée de la prise de pouvoir par les talibans, l'afghani a chuté de 1,7% en valeur, à 83,5013 afghani pour un dollar, selon l'agence Bloomberg.

Ajmal Ahmady, le gouverneur de la banque centrale en Afghanistan, a fait savoir via Twitter qu'il avait quitté le pays à bord d'un avion militaire. La destination de son appareil n'était cependant pas connue.

L'homme n'a pas caché sa déception de voir le président afghan, Ashraf Ghani, renoncer à sa fonction. Il le tient responsable de l'effondrement chaotique qui a touché le pays. "Cela n'aurait pas dû s'achever ainsi. Je suis déçu par le manque de toute planification de la part des autorités afghanes", a commenté M. Ahmady sur Twitter. "Dès que le départ du président a été annoncé, j'ai su que ça allait mener au chaos. Je ne peux pas lui pardonner d'avoir engendré cette situation (chaotique, NDLR) sans plan de transition."

Dans la foulée de la prise de pouvoir par les talibans, l'afghani a chuté de 1,7% en valeur, à 83,5013 afghani pour un dollar, selon l'agence Bloomberg. Ajmal Ahmady, le gouverneur de la banque centrale en Afghanistan, a fait savoir via Twitter qu'il avait quitté le pays à bord d'un avion militaire. La destination de son appareil n'était cependant pas connue. L'homme n'a pas caché sa déception de voir le président afghan, Ashraf Ghani, renoncer à sa fonction. Il le tient responsable de l'effondrement chaotique qui a touché le pays. "Cela n'aurait pas dû s'achever ainsi. Je suis déçu par le manque de toute planification de la part des autorités afghanes", a commenté M. Ahmady sur Twitter. "Dès que le départ du président a été annoncé, j'ai su que ça allait mener au chaos. Je ne peux pas lui pardonner d'avoir engendré cette situation (chaotique, NDLR) sans plan de transition."