Les mouvements sociaux continuent de grèver significativement la production minière en Afrique du Sud. La quasi totalité des compagnies présentes dans le pays sont affectée par des grèves, légales ou sauvages, et ont du se résoudre à diminuer leur production.

Mercredi dernier, Anglo Gold a annoncé l'interruption de l'ensemble de ses activités en Afrique du Sud. Ses six mines d'or et de platine sont concernées par les grèves et les 35.000 employés sont désormais au chômage technique. Anglo Gold précise qu'aucun débordement et aucune violence n'ont pour le moment été constatés.

Sur l'ensemble du pays, 40% de la production d'or et les deux tiers de celle de platine sont arrêtées, indique la presse locale.

Ces grèves n'ont pas encore dopé le cours de l'or mais pourraient avoir une influence à terme car l'Afrique du Sud fait partie du top 5 des producteurs d'or derrière la Chine, l'Australie et les Etats-Unis.