Le marché des ETFs (Exchange-Traded Funds) a connu une croissance extraordinaire durant les 25 dernières années, avec des actifs sous gestion qui dépassent désormais les 6.000 milliards de dollars. Le nombre de produits a fortement augmenté, avec la possibilité d'avoir des allocations très fines sur diverses régions et classes d'actifs. Le type de fonds s'est également diversifié, des ETFs passifs et indiciels à bas frais, vers les produits Smart Beta, et désormais des ETFs gérés activement.

Gestion active

"Nous sommes arrivés relativement tard sur le marché des ETFs", indique Olivier Paquier (ETF Head of Continental Europe chez JP Morgan Asset Management), "et nous devions proposer quelque chose d'innovant afin de nous faire une place". Si les ETFs passifs ont prouvé leur efficacité sur des classes d'actifs très liquides (comme par exemple sur les grandes capitalisations américaines), la possibilité d'avoir des ETFs actifs constitue une alternative intéressante pour des segments où la gestion active des positions peut faire la différence.

"Comme pour un fonds traditionnel, un ETF actif aura une équipe de recherche et une gestion de conviction, avec des objectifs de performance par rapport à l'indice de référence". Une différence se situera toutefois au niveau de la transparence du portefeuille, car la cotation du produit en bourse aura pour conséquence une divulgation intégrale et permanente de l'ensemble des positions en portefeuille, ainsi que des mouvements qui pourraient être réalisés en cours de journée.

"Nous proposons à la fois des ETFs qui vont répliquer des stratégies actives et passives existantes, ou des produits totalement originaux qui sont bien adaptées à la négociation sur les marchés boursiers". JP Morgan Asset Management commercialise déjà 56 ETFs passifs, smart beta et actifs, avec des encours qui atteignent 30 milliards de dollars. "Nous avons en outre l'ambition de lancer deux à trois nouveaux produits chaque trimestre, soit pour proposer des solutions attractives au niveau des coûts, soit pour proposer des produits innovants aux clients".

Obligataires

Depuis le début 2019, le marché des ETFs est en train de subir des profonds bouleversements, avec une perte de puissance marquée pour les produits investis sur les marchés boursiers, au profit des ETFs obligataires qui ont enregistré des afflux importants. "Dans le contexte actuel, il est difficile de trouver des placements sûrs, et ces produits obligataires offrent une solution pratique pour se mettre rapidement à l'abri sans devoir attendre la fin de la séance", constate encore Olivier Paquier. "Un de nos ETFs actifs qui a rencontré le plus de succès est justement un produit obligataire à court terme (avec des durations comprises entre 3 et 12 mois), qui a rassemblé des actifs sous gestion de 600 millions de dollars depuis son lancement, et qui est notamment utilisé par des banquiers privés ou des entreprises pour gérer leurs liquidités à court terme".