Ces actionnaires minoritaires (communes et institutionnels) devront choisir entre garantir l'ancrage belge de SPE ou vendre leurs actions à EDF et recevoir ainsi un milliard d'euros, écrit mardi De Tijd. L'offre d'EDF est attractive car elle valorise SPE à un prix record de 2,6 milliards d'euros. Les représentants des différents holdings communaux dans SPE ne veulent pas encore prendre position. "Ce n'est pas seulement un dossier financier. Tout dépendra de la stratégie d'EDF en Belgique. Nous voulons savoir quels sont les plans d'EDF pour SPE", dit-on de bonne source. Dans le camp des communes, on n'est pas enclin à renoncer aux positions gagnées au fil des ans dans le secteur de l'électricité.

Ces actionnaires minoritaires (communes et institutionnels) devront choisir entre garantir l'ancrage belge de SPE ou vendre leurs actions à EDF et recevoir ainsi un milliard d'euros, écrit mardi De Tijd. L'offre d'EDF est attractive car elle valorise SPE à un prix record de 2,6 milliards d'euros. Les représentants des différents holdings communaux dans SPE ne veulent pas encore prendre position. "Ce n'est pas seulement un dossier financier. Tout dépendra de la stratégie d'EDF en Belgique. Nous voulons savoir quels sont les plans d'EDF pour SPE", dit-on de bonne source. Dans le camp des communes, on n'est pas enclin à renoncer aux positions gagnées au fil des ans dans le secteur de l'électricité.