Lanxess, qui a intégré l'indice Dax en septembre dernier, a indiqué que son résultat ebitda ne serait que de 160 à 180 millions d'euros au premier trimestre de cette année contre 369 millions il y a un an et un consensus des analystes de 250 millions.

Le groupe allemand épingle tout particulièrement le ralentissement du secteur automobile qui l'a contraint à fermer temporairement des unités de production de caoutchouc synthétique en Belgique et aux États-Unis.

Globalement, Lanxess s'attend à une année 2013 difficile tout en prévoyant une amélioration au second semestre mais sans pouvoir en préciser l'ampleur à l'heure actuelle.

À noter que le groupe chimique a également confirmé ses résultats préliminaires pour 2012 avec une croissance de 4% de son chiffre d'affaires à 9,1 milliards et de 2% de son bénéfice net par action à 6,18 euros. Afin de récompenser ses actionnaires, Lanxess a décidé de relever son dividende de 18% à 1euro par action.

Cédric Boitte

www.accioz.be