Vers onze heures, il concédait (provisoirement) 0,02 pc à 1.583 points alors qu'il subissait à nouveau la pression des bancaires où Dexia (1,36) et KBC (6,45) plongeaient de 11,5 et 7 pc, Fortis (0,96) perdant 4,3 pc. La française GDF Suez (24,41) et AB InBev (19,98) soutenaient par contre l'indice vedette en progressant de 3,6 et 2,7 pc en compagnie de Befimmo (67,69) qui regagnait 3,3 pc. UCB (21,80) remontait de 0,4 pc contrairement à Solvay (43,00) et Omega Pharma (20,88) qui se dépréciaient de 0,1 et 1,3 pc. Belgacom (23,75) et Telenet (13,63) valaient 0,5 et 0,3 pc de plus que la veille contrairement à Mobistar (46,96) qui reperdait 1,7 pc ; Colruyt (174,47) et Delhaize (45,22) concédant 0,5 et 0,4 pc. IBA (5,44) et Galapagos (5,26) reperdaient 2,1 et 3,8 pc à l'instar de Deceuninck (2,12) qui était négative de 5,8 pc (pour 14 titres à peine) après avoir bondi de 9,7 pc lors de la séance précédente. D'Ieteren (97,05) et Bekaert (41,37) cédaient 0,3 et 0,2 pc tandis que Euronav (9,18) et CMB (14,16) reperdaient 3,6 pc chacune ; Transics (4,00) plongeant de 7 pc. Ces dernières valeurs avaient toutefois vivement progressé la veille. La perte confirmée par Option (1,10) faisait plonger ce titre de 16,6 pc alors que Melexis (3,95) et Systemat (3,60) abandonnaient 4,8 et 4 pc à l'inverse de Metris (1,10) qui rebondissait de 7,8 pc. Barco (11,37) et Agfa-Gevaert (1,63) étaient enfin négatives de 4,1 et 1,2 pc sans grande animation. L'euro s'inscrivait à 1,2570 USD dans la matinée de jeudi, contre 1,2549 USD la veille vers 16H30. L'once d'or était quasi stationnaire à 913,85 dollars et le lingot se négociait autour de 23.370 euros, en recul de 30 euros.

Vers onze heures, il concédait (provisoirement) 0,02 pc à 1.583 points alors qu'il subissait à nouveau la pression des bancaires où Dexia (1,36) et KBC (6,45) plongeaient de 11,5 et 7 pc, Fortis (0,96) perdant 4,3 pc. La française GDF Suez (24,41) et AB InBev (19,98) soutenaient par contre l'indice vedette en progressant de 3,6 et 2,7 pc en compagnie de Befimmo (67,69) qui regagnait 3,3 pc. UCB (21,80) remontait de 0,4 pc contrairement à Solvay (43,00) et Omega Pharma (20,88) qui se dépréciaient de 0,1 et 1,3 pc. Belgacom (23,75) et Telenet (13,63) valaient 0,5 et 0,3 pc de plus que la veille contrairement à Mobistar (46,96) qui reperdait 1,7 pc ; Colruyt (174,47) et Delhaize (45,22) concédant 0,5 et 0,4 pc. IBA (5,44) et Galapagos (5,26) reperdaient 2,1 et 3,8 pc à l'instar de Deceuninck (2,12) qui était négative de 5,8 pc (pour 14 titres à peine) après avoir bondi de 9,7 pc lors de la séance précédente. D'Ieteren (97,05) et Bekaert (41,37) cédaient 0,3 et 0,2 pc tandis que Euronav (9,18) et CMB (14,16) reperdaient 3,6 pc chacune ; Transics (4,00) plongeant de 7 pc. Ces dernières valeurs avaient toutefois vivement progressé la veille. La perte confirmée par Option (1,10) faisait plonger ce titre de 16,6 pc alors que Melexis (3,95) et Systemat (3,60) abandonnaient 4,8 et 4 pc à l'inverse de Metris (1,10) qui rebondissait de 7,8 pc. Barco (11,37) et Agfa-Gevaert (1,63) étaient enfin négatives de 4,1 et 1,2 pc sans grande animation. L'euro s'inscrivait à 1,2570 USD dans la matinée de jeudi, contre 1,2549 USD la veille vers 16H30. L'once d'or était quasi stationnaire à 913,85 dollars et le lingot se négociait autour de 23.370 euros, en recul de 30 euros.