Cette mesure est destinée à renflouer les caisses des pouvoirs publics et devrait rapporter 35 millions d'euros par an, dont 35 pc environ reviendront à la Région wallonne, 64 pc aux communes et 1 pc aux provinces. En moyenne, le coût supplémentaire pour une ménage qui se chauffe au gaz sera de 54 euros par an, TVA comprise (entre +3,8 pc et +4,3 pc). Les clients industriels seront également touchés. Chaque mégawatt-heure coûtera 2,31 euros de plus, TVA comprise. Alors que, selon le régulateur fédéral du secteur de l'énergie (CREG), la facture pour un ménage qui se chauffe au gaz était déjà plus élevée en Région wallonne qu'en Région flamande, à cause de tarifs de distribution plus élevés, cette nouvelle redevance creusera encore plus l'écart, indique L'Echo. Au final, la facture sera 10 pc plus chère en moyenne dans le sud du pays que dans le nord. En Région bruxelloise, les prix incluent déjà une telle redevance de voirie depuis 2004 et en Région flamande, une telle redevance n'existe pas.

Cette mesure est destinée à renflouer les caisses des pouvoirs publics et devrait rapporter 35 millions d'euros par an, dont 35 pc environ reviendront à la Région wallonne, 64 pc aux communes et 1 pc aux provinces. En moyenne, le coût supplémentaire pour une ménage qui se chauffe au gaz sera de 54 euros par an, TVA comprise (entre +3,8 pc et +4,3 pc). Les clients industriels seront également touchés. Chaque mégawatt-heure coûtera 2,31 euros de plus, TVA comprise. Alors que, selon le régulateur fédéral du secteur de l'énergie (CREG), la facture pour un ménage qui se chauffe au gaz était déjà plus élevée en Région wallonne qu'en Région flamande, à cause de tarifs de distribution plus élevés, cette nouvelle redevance creusera encore plus l'écart, indique L'Echo. Au final, la facture sera 10 pc plus chère en moyenne dans le sud du pays que dans le nord. En Région bruxelloise, les prix incluent déjà une telle redevance de voirie depuis 2004 et en Région flamande, une telle redevance n'existe pas.