"L'argent que nous avons dans la banque représente pour nombre d'entre nous, soit l'épargne de toute une vie, soit le fruit d'une épargne-pension ou d'une indemnité de licenciement après une longue carrière, soit encore le produit de la vente d'un appartement en attendant l'achat d'une maison", justifie le Groupe K dans une lettre ouverte adressée aux patrons des 25 banques créancières de Kaupthing Luxembourg, dont dépendent les épargnants belges.

"C'est pourquoi nous vous demandons de prendre en considération tous les éléments positifs dans l'offre qui sera soumise à votre banque et de vous prononcer favorablement à la reprise de Kaupthing Luxembourg par Blackfish Capital", poursuivent les épargnants.

Le 12 mai dernier, la famille Rowland, basée à Londres, et son fonds d'investissement Blackfish Capital ont été choisis en tant que "preferred investor" en vue d'une reprise de la filiale luxembourgeoise de la banque islandaise Kaupthing.

"Leur offre est sensiblement meilleure que celle du fonds
d'investissement libyen, qui n'avait pas obtenu l'assentiment de la
majorité des banques créancières fin mars. En particulier, parmi d'autres éléments, et comme demandé par les banques créancières, la proportion de la créance interbancaire qui pourra être remboursée immédiatement a été considérablement augmentée", estime encore le Groupe K.

Les 25 banques créancières seront appelées à se prononcer vendredi 5 juin, avant midi, sur l'offre déposée par Blackfish Capital. Une délégation d'épargnants se retrouvera pour l'occasion, vendredi à 11h45, devant le siège de la banque ING, avenue Marnix à Bruxelles. Le bancassureur ING assume en effet la présidence du Comité de pilotage des banques créancières.

"L'argent que nous avons dans la banque représente pour nombre d'entre nous, soit l'épargne de toute une vie, soit le fruit d'une épargne-pension ou d'une indemnité de licenciement après une longue carrière, soit encore le produit de la vente d'un appartement en attendant l'achat d'une maison", justifie le Groupe K dans une lettre ouverte adressée aux patrons des 25 banques créancières de Kaupthing Luxembourg, dont dépendent les épargnants belges."C'est pourquoi nous vous demandons de prendre en considération tous les éléments positifs dans l'offre qui sera soumise à votre banque et de vous prononcer favorablement à la reprise de Kaupthing Luxembourg par Blackfish Capital", poursuivent les épargnants.Le 12 mai dernier, la famille Rowland, basée à Londres, et son fonds d'investissement Blackfish Capital ont été choisis en tant que "preferred investor" en vue d'une reprise de la filiale luxembourgeoise de la banque islandaise Kaupthing."Leur offre est sensiblement meilleure que celle du fonds d'investissement libyen, qui n'avait pas obtenu l'assentiment de la majorité des banques créancières fin mars. En particulier, parmi d'autres éléments, et comme demandé par les banques créancières, la proportion de la créance interbancaire qui pourra être remboursée immédiatement a été considérablement augmentée", estime encore le Groupe K.Les 25 banques créancières seront appelées à se prononcer vendredi 5 juin, avant midi, sur l'offre déposée par Blackfish Capital. Une délégation d'épargnants se retrouvera pour l'occasion, vendredi à 11h45, devant le siège de la banque ING, avenue Marnix à Bruxelles. Le bancassureur ING assume en effet la présidence du Comité de pilotage des banques créancières.