BOURSES EUROPEENNES A Paris, le plongeon de Société générale illustre la chute des banques françaises et européennes avec le retour de la crise sur le Vieux-Continent dans le sillage des rumeurs sur la note financière de la France. A Francfort, E.ON s'est écroulé après la publication d'une perte nette de 382 millions EUR pour le second trimestre en raison des charges liées à l'arrêt anticipé des centrales nucléaires en Allemagne. L'électricien a également annoncé une baisse de son dividende et un important plan de restructuration menaçant 11000 emplois.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, Cofinimmo est parvenu à sauver quelques légers gains emmagasinés durant la mâtinée. La sicafi est la seule valeur du Bel 20 à clôturer en hausse alors qu'elles étaient toute en progression à la mi-séance.

Hors de l'indice, Thrombogenics finit en timide hausse après avoir indiqué que ses dossiers de demande de commercialisation de l'ocriplasmine, son candidat-médicament le plus avancé, évoluaient comme prévu.

BRUXELLES BAISSES

Au rang des baisses, les valeurs financières ont clôturé en queue du Bel 20. KBC et Ageas ont ainsi abandonné plus de 8%

MARCHES AMERICAINS
Retour sur Terre pour les indices américains. La volonté de la Réserve fédérale américaine de maintenir son taux zéro jusqu'en 2013 et de déployer de nouvelles mesures de soutien de l'économie n'aura rassuré que quelques heures. Les nouvelles craintes et rumeurs ont en effet fait rechuter les valeurs américaines.

MARCHES DES CHANGES
L'euro reculait par rapport au billet vert et revenait sous 1,42 dollar pour un euro.

BOURSES EUROPEENNES A Paris, le plongeon de Société générale illustre la chute des banques françaises et européennes avec le retour de la crise sur le Vieux-Continent dans le sillage des rumeurs sur la note financière de la France. A Francfort, E.ON s'est écroulé après la publication d'une perte nette de 382 millions EUR pour le second trimestre en raison des charges liées à l'arrêt anticipé des centrales nucléaires en Allemagne. L'électricien a également annoncé une baisse de son dividende et un important plan de restructuration menaçant 11000 emplois. BRUXELLES HAUSSES A Bruxelles, Cofinimmo est parvenu à sauver quelques légers gains emmagasinés durant la mâtinée. La sicafi est la seule valeur du Bel 20 à clôturer en hausse alors qu'elles étaient toute en progression à la mi-séance. Hors de l'indice, Thrombogenics finit en timide hausse après avoir indiqué que ses dossiers de demande de commercialisation de l'ocriplasmine, son candidat-médicament le plus avancé, évoluaient comme prévu. BRUXELLES BAISSES Au rang des baisses, les valeurs financières ont clôturé en queue du Bel 20. KBC et Ageas ont ainsi abandonné plus de 8% MARCHES AMERICAINS Retour sur Terre pour les indices américains. La volonté de la Réserve fédérale américaine de maintenir son taux zéro jusqu'en 2013 et de déployer de nouvelles mesures de soutien de l'économie n'aura rassuré que quelques heures. Les nouvelles craintes et rumeurs ont en effet fait rechuter les valeurs américaines. MARCHES DES CHANGES L'euro reculait par rapport au billet vert et revenait sous 1,42 dollar pour un euro.