BOURSES EUROPEENNES
A Paris, Société générale a rebondi dans le sillage des marchés et après que la Daily Mail ait présenté ses excuses à la banque. Le quotidien britannique avait en effet mis le feu aux poudres en écrivant dans son édition dominicale que la Société générale était au bord du gouffre. Cette information reprise par d'autres médias serait basée sur un scénario fiction décrit par le journal Le Monde. A Francfort, Salzgitter s'est envolé après la publication de chiffres meilleurs que prévu. Son bénéfice net a ainsi frisé les 50 millions EUR soit 20% de mieux que le consensus. Le sidérurgiste a également relevé de 150 à 200 millions EUR son objectif de bénéfice imposable pour 2011.

BRUXELLES HAUSSES

A Bruxelles, Bekaert a largement profité de l'embellie boursière et fini en tête des hausses au sein du Bel20.

Nyrstar, une autre valeur matraquée ces dernières semaines, s'est également distinguée.

BRUXELLES BAISSES

Au rang des baisses, KBC n'a pu profiter du rebond des marchés malgré un redressement généralisé des valeurs bancaires en fin de séance.

Hors de l'indice, Deceuninck a également chuté à contre-courant de la tendance.

MARCHES AMERICAINS
Les marchés actions américains rebondissaient à la mi-séance à la faveur de la baisse à 395000 des inscriptions hebdomadaire au chômage. Il s'agit du faible chiffre de ces 4 derniers mois. Au rang des valeurs, News Corp se signalait par un rebond de près de 20% après la publication de chiffres meilleurs que prévu pour le deuxième trimestre et le relèvement de 27% de son dividende. Le groupe de Rupert Murdoch a pour rappel dévissé en bourse ces derniers mois à la suite du scandale News of The World.

MARCHES DES CHANGES
L'euro progressait par rapport au billet vert et s'échangeait contre 1,425 dollar.